Derniers sujets
» Changement or not changement?
L'histoire d'un salut Icon_minitimeMar 3 Fév - 9:49 par Arès

» aurore estelle de france
L'histoire d'un salut Icon_minitimeLun 2 Fév - 11:56 par aurore de france

» Anaïs Delorme
L'histoire d'un salut Icon_minitimeDim 18 Jan - 10:23 par Anaïs

» Un Ig Verra le jour ?
L'histoire d'un salut Icon_minitimeLun 22 Déc - 13:53 par Artemis

» L'histoire d'un salut
L'histoire d'un salut Icon_minitimeJeu 27 Nov - 11:36 par Jean Bousquet

» Atelier graphique
L'histoire d'un salut Icon_minitimeVen 21 Nov - 0:49 par Jean Bousquet

» Arrivée du Duc de Montmorency
L'histoire d'un salut Icon_minitimeJeu 20 Nov - 18:13 par Henri.1.de.montmorncy

» [RP-lieu] Hostellerie "Le Chien Rouge"
L'histoire d'un salut Icon_minitimeMer 19 Nov - 19:53 par Florence- de- venise

» [RP]Location rue du Portail Saint Antoine
L'histoire d'un salut Icon_minitimeMer 19 Nov - 19:05 par Marie Charlotte de Lyonne

Partenaires
Annuaire forum RPG

Annuaire de forums

L'histoire d'un salut

Aller en bas

L'histoire d'un salut Empty L'histoire d'un salut

Message par Jean Bousquet le Jeu 27 Nov - 11:36

Le mois de novembre se terminait délicatement, les feuilles rosacés jonchés partout sur le sol, laissant par endroit un arbre arborant fièrement un ton émeraude de par ses feuilles persistantes. Tel était la splendeur automnale que reflétait la Gascogne en ces temps rigoureux. Nul genèse en cette saison , mais une apocalypse, une fin nécessaire pour que plus tard la résurrection printanière fasse son éclatante apparition. Tel était le cycle de la Vie aussi bien végétale , animale qu'humaine. Tout Homme fusse t'il riche, gueux , noble ou roturier n'y couperait pas. C'est ainsi que la tête paternelle de Pierre Bousquet, sertis de dizaines de rubis en apparat sur une couronne comtale le tout apposé sur un coussin de velours, n'était plus. Le Mort avait prit au jeune Jean , ce qu'il avait de plus précieux ...... un de ses proches parents. Mais celle-ci finaude avait pris ,la veille, le Bon Roi Henri .

Quelques jours s'était écoulés, et nul nouvelle plus triste vint frapper le cœur du jeune Comte , le sacre d'un roi apostat doublé d'une légèreté des mœurs.

Jean ne savait quel sentiment devait être son armure. celui de la colère ? celui de l’ardeur fidèle envers Le Seigneur ? celui d'une justice vengeresse ?

Ce tourment qui était une tentation certaine du malin, lui fit décider de se plonger en prière devant le tabernacle , en la chapelle privée du comte. Les Ave Maria et le pater noster s'enchainait où plutôt s'égrainait à travers le Saint Rosaire de St Dominique. Des heures durant, le désert spirituel dominait l'esprit du jeune gascon, d'un murmure il adressait au Seigneur un "abba abba lama sabactani " ce qui signifiait "Père Père pourquoi m'as tu abandoné" . Ces tourments s'unissait à ceux du Christ dans une moindre proportion. Puis l'illumination , le visage de la Sainte Pucelle d'Orléans lui vit non seulement en esprit mais aussi lumineuse qu'un vitrail transpercé par l'astre solaire.C'était ainsi qu'il combattrai..... Une ligue Catholique .

Prenant ses affaires , il fit avec diligence route vers la capitale. Après des jours de routes bien fatigant , il s'arrêta au pied de notre Dame où la majesté des lieux imposait le respect. La beauté des lieux invité à une contemplation quasi mystique, qui pour Jean inspirait son âme à la prière. se posant devant le tabernacle , à genoux , le jeune comte commençait son oraison avec foi et ardeur
Jean Bousquet
Jean Bousquet

Messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum